Je ne connais pas l’algorithme de Google, c’est grave docteur ?

Algorithme google

Pour les géants de la recherche sur internet, le principal objectif a toujours été d’apporter des réponses pertinentes aux requêtes des internautes. D’une part, ce principe implique, du côté des responsables des moteurs, une gestion et un suivi constants des données stockées et celles à afficher. D’autre part, puisque tout le monde veut s’afficher en tête de liste des SERPs, cela entraîne une forte concurrence entre les nombreuses plateformes présentes sur la toile, quel que soit le domaine d’activité. Alors, ne pas connaître l’algorithme Google, c’est grave docteur ?

Des règles ont alors été mises en place afin que le monde virtuel puisse fonctionner en toute harmonie. Et pour les faire respecter, les maîtres du web, notamment Google, ont décidé d’utiliser un support spécifique : l’algorithme. On ne saurait compter le nombre de fois où les professionnels frémissent (de peur en général) rien qu’en entendant ce mot. Et surtout lorsque l’expression est précédée des termes « mise à jour ». Mais de quoi s’agit-il réellement ? En quoi l’algorithme impacte-t-il le référencement d’un site ? Quels sont les risques au moment d’une refonte site web ?

Algorithme Google, la définition

Pour faire simple, l’algorithme s’apparente à une fonction ou une formule conçue pour traiter des données. Après que ces dernières soient entrées, le système va donner un résultat bien précis en fonction des opérations et des instructions préalablement définies. Sur les moteurs de recherche, ce fonctionnement aboutit à un classement de l’information selon les différents critères de pertinence fixés par les responsables. Bien sûr, du côté des internautes, obtenir une réponse appropriée après avoir soumis une requête paraît très normal. Cependant, ce n’est surtout pas par pur hasard que les meilleurs résultats s’affichent à tous les coups en tête des SERPs.

Ce que permet l’algorithme Google

En effet, c’est grâce à l’algorithme que le tri a été effectué et que les sources les plus pertinentes apparaissent en première page. La tâche de cet outil est assez complexe avec les quantités inimaginables de données à traiter. D’ailleurs, il est important de préciser que personne, en dehors des experts au service de Google, ne connaît son véritable fonctionnement, les éléments qui le constituent ou encore ceux qui pourraient l’influencer. C’est surtout grâce à des études empiriques que les spécialistes du référencement et les webmasters ont pu émettre des suggestions sur la manière dont il administre la toile. Le secret de l’algorithme est bien gardé et le sera toujours, car s’il venait à s’ébruiter, le chaos régnerait dans le monde virtuel.

En quoi l’algorithme de Google influence mon référencement ?

On parle souvent d’algorithme (au singulier). Cependant, pour être plus précis, il est à noter qu’il en existe plusieurs. Sur la toile, ces systèmes scrutent les plateformes sous la forme de robots d’indexation SEO. Les professionnels les connaissent mieux sous d’autres noms usuels tels que « bots », « spiders » ou « crawlers ». Ils fonctionnent en scannant les sites selon des critères bien définis. Ce sont ces derniers qui forment ce que les spécialistes appellent les contraintes de référencement SEO. Pour faire simple, si les conditions ou règles ont été bien respectées, les plateformes verront leur positionnement s’améliorer sur les SERPs. Dans le cas contraire, ce sera la pénalité Google assurée.

Ce qui est pertinent pour Google

Différents aspects sont traités pour qu’une source puisse être considérée comme pertinente par Google. Et c’est en raison du fait qu’il existe plusieurs éléments à prendre en considération que le géant américain à décider de mettre en place plusieurs algorithmes. Les supports se cachent derrière des noms assez fantaisistes (des noms d’animaux en général). Ainsi, dans le cas de l’algo Panda, le système a été conçu pour évaluer la qualité du contenu des sites. Les plateformes de mauvaise qualité et celles affichant un contenu à faible valeur ajoutée ou dupliqué sont systématiquement sanctionnées.

Pingouin

Avec Pingouin, Google souhaite s’attaquer aux pratiques de suroptimisation SEO. En effet, il s’agit des techniques prohibées ou classées « black hat » comme l’accumulation de liens sortants (netlinking) non justifiés, les sites satellites et le « duplicate content ». Les sources utilisant ces méthodes afin de booster leur référencement verront leur positionnement chuté et pourraient même être bannies de l’index du moteur de recherche. D’autres algorithmes tels que Colibri ou « Hummingbird », Pigeon, Phantom et bien d’autres encore ont également vu le jour ces dernières années. Ces supports ont été conçus pour s’adapter aux innovations telles que la recherche vocale, le référencement local, l’UX (expérience utilisateur) ou encore la révolution mobile.

Ce qu’on sait de cet algorithme

Comme on l’a déjà précisé précédemment, personne ne peut affirmer connaître intégralement le fonctionnement des algorithmes de Google. Cependant, les spécialistes SEO et les webmasters sont parvenus à certaines déductions en se basant sur les impacts de ces outils d’analyses sur le référencement.

Ainsi, les études concernant le calcul du Page Rank ont permis aux experts de dégager certains points et éléments pris en compte dans le mode de calcul de l’algorithme : le comportement de l’utilisateur, les liens, la structure technique du site, le contenu et la présence sur les réseaux sociaux. De fait, ces facteurs englobent tout ce qu’il faut prendre en considération. Par ailleurs, il faut savoir que Google met à jour régulièrement ses algorithmes. Il est donc important de toujours se tenir informer de chaque amélioration.

Les inconnues de l’algorithme Google

L’algorithme s’apparente à une machine de guerre utilisée par le géant américain afin de terrasser tous ceux qui ne respectent pas les règles dans le monde virtuel qu’il a créé. Cependant, Google le sait très bien : la toile est un univers complexe où tout est en perpétuelle évolution. Alors, le maître du web ne saurait confier la gestion de cet espace uniquement à un ensemble de fonctions et de formules.

De nombreux experts supposent que la firme emploie des équipes afin d’assurer le bon fonctionnement de son algo, mais également pour servir d’appui à son robot. Selon certaines sources, il y aurait une team dédiée à l’évaluation de la qualité (la Search Quality) des résultats de Google et que certaines pénalités sont réalisées manuellement. Quoi qu’il en soit, la multiplication des mises à jour algorithmiques porte à croire que le géant souhaite un jour rendre son moteur de recherche pratiquement autonome.

Pourquoi Google met si souvent son algorithme à jour ?

Si les mises à jour sont devenues aussi fréquentes ces dernières années, c’est surtout parce que Google souhaite améliorer efficacement la qualité des résultats de recherche qu’il propose aux internautes. Toutefois, il est à noter que les utilisateurs adoptent des méthodes de recherche toujours plus complexes et soumettent des requêtes de plus en plus longues. Dans ce cas, le moteur devra alors s’adapter à cette tendance. En outre, les « updates » sont utiles dans la mesure où elles amènent les référenceurs et webmasters à effectuer une veille permanente et à innover en matière de techniques de référencement.

Les conseils pour garder un bon référencement malgré toutes ces mises à jour

Connaître le fonctionnement de l’algorithme de Google et l’enjeu des mises à jour est une bonne chose. Toutefois, pour ceux qui œuvrent continuellement à améliorer leur site en termes de référencement, ces informations ne devraient être que de simples indications. En effet, en s’assurant de bien travailler les éléments structurels de sa plateforme (URL, nom de domaine et autres), les aspects techniques (compatibilité mobile et vitesse de chargement), le contenu (optimisation, choix des mots-clés et autres) et le Netlinking, on ne devrait pas avoir à se soucier des impacts des analyses algorithmiques.