À une époque je me suis inscrit de plein d’annuaires SEO, c’est grave docteur ?

Annuaire SEO


L’âge d’or des annuaires SEO est certainement révolu, mais ces sites restent un outil intéressant pour le référencement naturel. En effet, il suffit de bien choisir les annuaires où inscrire votre site, d’assurer un bon suivi… Et, de limiter ses attentes en termes de résultat. Oui, ça paie, mais peu.

Qu’est-ce qu’on appelle un annuaire SEO ? 

Tout comme les annuaires en papier qui présentent les adresses et des numéros de téléphone, les annuaires SEO fournissent des listes de sites. L’objectif est le même : permettre au lecteur de trouver une adresse correspondant à ses recherches (entreprise spécialisée, boutique, prestataire, etc.). Par exemple, un gérant de restaurant qui veut renouveler son enseigne lumineuse peut consulter un annuaire regroupant les sites web des spécialistes en signalétique.

À quoi ça servait avant ? 

Il y a 20 ans, l’inscription dans les annuaires suffisait pour être bien positionné dans les résultats de recherches. Même Google recommandait ce procédé. On n’avait qu’à copier-coller la même description et l’intégrer sur des dizaines d’annuaires SEO pour retrouver son site dans les premières pages des résultats de Google. La meilleure technique SEO était le bourrage de mots clés. Bref, les annuaires étaient incontournables et très efficaces, mais ne laissaient aucune place à la créativité.

Heureusement, cette pratique n’a pas duré longtemps. En effet, Google a revu sa politique. Et, aujourd’hui, nous savons que le contenu est primordial. Les annuaires SEO spammeurs sont blacklistés, et si vous avez des liens sortant de cet annuaire, cela risque de vous coûter une pénalisation.

A quoi ça sert maintenant ?

Par ailleurs, l’annuaire est donc censé accroître la visibilité des sites qui y sont inscrits. En effet, s’il détient un bon positionnement dans les SERPs, ces sites pourront élargir le nombre de leurs visiteurs. Ensuite, l’annuaire est un moyen d’obtenir des liens entrants ou backlinks vers votre site. C’est là l’aspect le plus intéressant de cet outil. Car, des liens entrants de qualité (issus des annuaires SEO à fort Page Rank) aident à améliorer votre référencement. Ce, bien que la puissance du jus transmis reste faible. Tout cela à cause du nombre important de liens sortants. Rappelons également qu’un lien provenant d’une page qui traite plusieurs thématiques n’est pas pertinent aux yeux de Google. Ce qui explique d’ailleurs l’avantage de bien choisir un annuaire SEO qui colle avec la thématique de votre site.

Dans tous les cas, inscrire son site à un annuaire ne représente pas un incontournable du SEO, mais c’est tout de même une manière de gagner en position (même peu) sur Google. Ce, à condition d’opter pour les bons annuaires SEO.

Est-ce encore utile aujourd’hui de m’inscrire dans des annuaires SEO ?

Comme on l’a déjà dit, ces outils ne sont pas totalement dépassés, et il existe encore de bons annuaires SEO. Leur impact est très faible, mais ils existent. Outre son impact sur le référencement, c’est un moyen facile et peu coûteux de commencer sa stratégie de netlinking.

Pour trouver un annuaire, il suffit d’effectuer une recherche sur Google en tapant par exemple « votre thématique + inscrire un site ».

Il est plus intéressant de s’inscrire sur quelques sites seulement, et de miser sur la qualité plutôt que la quantité. Pour qu’ils servent vraiment à quelque chose, il est nécessaire d’effectuer un suivi, notamment sur le statut de l’inscription (site validé, en attente ou refusé) ainsi que le flux.

Choisir les bons annuaires SEO

Il existe trois types d’annuaires : généralistes, spécialisés et locaux.

Les annuaires généralistes acceptent presque tous les sites. Il s’agit là d’un inconvénient majeur, mais qui peut être compensé par une sélection rigoureuse qui vous permettra d’obtenir des liens de qualité. Voici les principaux critères à respecter dans le choix d’un annuaire généraliste :

  • Le Page Rank du site. Être inscrit sur des annuaires SEO à forte notoriété augmente vos chances d’être mieux référencé.
  • Un site actif. Vérifiez que l’annuaire est alimenté régulièrement avec de nouveaux sites, et qu’il y a eu des inscriptions récentes.
  • Un Trust Flow élevé, de préférence supérieur à 20. Ces statistiques permettent d’évaluer la qualité d’un site. Il existe des sites spécialisés qui présentent ces données, comme majestic.com.
  • Le type de lien : l’annuaire doit proposer des liens directs vers votre site.
  • L’ancienneté : un annuaire actif et indexé par Google depuis plusieurs années est forcément de qualité.
  • Pas de liens retour : l’annuaire ne doit pas exiger de liens retour vers son site à partir du vôtre.
  • Pas de liens avec ancre optimisée : Évitez de suroptimiser les ancres de liens. Préférez les annuaires qui permettent de faire des liens sur des ancres de type « visitez notre site », ou le nom de votre entreprise ou tout de suite l’URL de votre site.

Bien entendu, il est indispensable de s’inscrire dans une catégorie proche de votre domaine d’activité : si votre site concerne les produits de beauté, il n’a rien à faire dans les pages sur le tourisme.

En résumé

Ces critères restent valables pour les annuaires SEO spécialisés et les annuaires locaux. Il faut seulement insister sur l’activité du site. Lorsque vous recherchez un annuaire où vous inscrire, filtrez les résultats pour sélectionner uniquement les sites qui ont bénéficié d’une récente validation (moins d’un an au maximum). Pour les annuaires locaux, il faudra bien renseigner votre adresse et vos coordonnées, car l’objectif est de capter des visiteurs et des clients situés dans la même zone géographique. Si vous opérez à une échelle plus vaste, ce type d’annuaire est inutile. Mieux vaut investir votre temps dans un généraliste. Attention, ne confondez pas non plus un annuaire avec des blogs qui, eux, peuvent devenir de véritables partenaires SEO.

Certains annuaires SEO proposent des services payants. Ce n’est pas la peine de placer de l’argent dessus, vu l’impact très limité des liens ainsi créés.

Les règles à respecter

Voici les règles d’or à suivre pour éviter les pénalisations :

  • Fuyez les validations automatiques, sources de spams. La validation manuelle vous permet de contrôler le contenu de votre page sur l’annuaire. Vous fournissez vous-même les éléments demandés (thématique, URL et nom du site web, descriptions, ancres de liens, autres informations diverses selon le site). Sachez qu’il existe des sites tiers qui proposent un référencement automatisé sur les annuaires. Évitez-les à tout prix. Vous risquerez de détruire votre propre réputation sur internet. En effet, ils intègrent votre site dans l’index de plusieurs annuaires pour que vous obteniez de nombreux backlinks. Cependant, vous n’êtes pas à l’abri des annuaires SEO blacklistés.
  • Une description unique pour chaque annuaire. Cela évite le duplicate content que Google déteste, et qui peut vous valoir de sérieuses pénalisations.
  • Pas d’ancres optimisées, qui vont aussi vous poser problème sur le long terme.
  • Espacer les inscriptions : mieux vaut ne pas dépasser 20 inscriptions en un mois.

Dans quels annuaires s’inscrire ?

Jusqu’en 2011, Google proposait son propre annuaire sur http://directory.google.com, mais le géant a préféré se concentrer sur l’optimisation de son moteur de recherche. Ce site a donc été fermé.

Un autre annuaire de référence, Directory Mozilla ou DMOZ, a aussi fermé en 2017. Cependant, il est possible de s’y inscrire manuellement même aujourd’hui, car le site est encore maintenu par des bénévoles.

DMOZ regroupe à ce jour plus de 5 millions de sites web à travers le monde. C’est donc un véritable patrimoine. C’est un site d’excellente réputation et bien vu par Google. Y figurer peut donner un coup de pouce à votre référencement. Par contre, l’inscription représente un très long processus. De plus, les mises à jour de l’index se font de plus en plus rares, il y a de nombreux liens morts. Enfin, les webmasters font parfois face à des erreurs de catégories. Toutefois, les avantages même minimes sont toujours intéressants, si vous avez du temps à y consacrer.

Sinon, voici quelques annuaires SEO célèbres encore actifs :

  • Webrankinfo.com
  • El-annuaire.com
  • Gralon.net

Voici quelques annuaires français qui justifient d’un bon Trust Flow :

  • Coodoeil.fr
  • Europages.fr
  • Sitopolis.com
  • Nextseo.org
  • Webfrance.com

Comment désavouer des liens faits dans des annuaires SEO de mauvaise qualité ?

Le désaveu d’un lien s’avère nécessaire lorsque vous êtes face à de mauvais liens pointant vers votre site. Google peut identifier des liens qu’il juge artificiels et vous envoyer une pénalisation manuelle. Vous pouvez également identifier ces liens par vous-même. Dans le premier cas, vous avez le choix entre la suppression et le désaveu des liens incriminés. Dans le deuxième cas, un simple désaveu suffit. Il s’agit de refuser un lien jugé négatif ou artificiel lors de l’évaluation de votre site. Google met à disposition des webmasters un outil pour désavouer les liens « négatifs ». Il s’agit d’un fichier à configurer. Toutefois, Google recommande cette action uniquement en cas de pénalisation manuelle. En général, le désaveu est donc réservé aux liens dangereux.