Je vérifie la validité de mon certificat SSL

Certificat SSL

La sécurité des données est devenue une préoccupation majeure. D’ailleurs, en Europe, le fait que le RGPD a été adopté et n’est en aucun cas le fruit du hasard. Le certificat SSL en fait partie.

Bien sûr, les maîtres du web (Google, Facebook, Twitter, Amazon, Apple et autres) ont un rôle important à jouer dans la mise en place des mesures de protection des informations circulant sur la toile. Dans le cas particulier du géant des moteurs de recherche, la migration vers le HTTPS est une démarche significative. Le certificat SSL garantit pratiquement la sécurité des communications effectuées sur internet. Mais en quoi consiste réellement ce dispositif ? Quels peuvent être ses impacts sur le référencement naturel ? Qu’en est-il de sa validité ?

Certificat SSL, la définition

Le web s’apparente à un monde virtuel où des quantités inimaginables de données s’échangent constamment derrière les écrans à travers les réseaux informatiques qui couvrent toute la planète. Cela dit, la connexion entre les machines et les serveurs est assurée par un protocole de communication : le HTTP qui, rappelons-le, est utilisé depuis 1990. En outre, la sécurité demeure l’une des principales failles de ce système. C’est d’ailleurs cette lacune qui permet aux hackers et autres cybercriminels de ce genre de dérober certaines informations personnelles ou même d’attaquer directement les structures informatiques des entreprises ou celles des institutions publiques.

Ce qu’il faut retenir

Pour régler le problème, les experts ont décidé de mettre en place un dispositif cryptographique. Et, c’est là qu’intervient le certificat SSL (pour Secure Socket Layer). Il s’agit d’un support permettant de créer un canal sécurisé en codant les informations échangées entre les terminaux existants. De plus, ce système, qu’on peut pratiquement qualifier de clé numérique ou électronique, constitue alors une carte d’identité numérique. Bien sûr, il est important de préciser que la protection se portera sur les données et non sur les plateformes.

L’importance d’un certificat SSL pour le référencement

Si le certificat SSL est devenu une caractéristique importante en termes de d’indexation SEO, c’est surtout parce que les moteurs de recherche ont décidé de favoriser les plateformes qui l’ont adopté. Google a confirmé cette initiative en 2014. Les sites qui ont décidé de migrer vers le HTTPS ont donc vu leur positionnement s’améliorer.

Pour le géant, l’objectif est avant tout d’accélérer le processus visant à sécuriser les informations circulant sur Internet. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a tenu à intégrer le critère sur l’utilisation de certificat SSL dans son algorithme. L’évaluation des sites s’effectue URL par URL (ou page par page). Et en 2017, un support d’avertissement vient même renforcer le dispositif. Celui-ci signale aux sites utilisant le protocole HTTP qu’ils doivent désormais évoluer vers le HTTPS.

Quels sont les autres avantages d’un certificat SSL ?

Le certificat SSL procure donc un avantage en matière de SEO. Cependant, si ce système a été adopté, c’est avant tout pour protéger les données échangées sur la toile. Comme on l’a déjà vu précédemment, la clé électronique est conçue pour sécuriser les transactions. Enfin, pour les entreprises, cela aura pour effet de renforcer la confiance des internautes envers les plateformes.

Cet aspect est surtout important pour les sites e-commerces et les banques en ligne. Cependant, puisque la relation entreprise-consommateur tend à se digitaliser à tous les niveaux, on peut s’attendre à ce que la situation soit la même dans les autres secteurs. Ainsi, le dispositif SSL deviendra alors un facteur de crédibilité dans la mesure où il sera considéré comme étant un gage de sécurité. Enfin, le moteur considère l’absence de certificat SSL dans la distribution d’une pénalité Google.

Comment obtenir un certificat SSL ?

À l’instar des antivirus ou autres supports de protection informatique, le certificat SSL est également fourni par des enseignes spécialisées dans le numérique. Et, Google n’a donc pas encore publié d’éventuelles précisions sur le statut des fournisseurs. Cependant, le système devrait être délivré par un tiers de confiance et donc validé par une autorité de certification. Parmi les entités les plus connues, vous avez ChamberSign, Symantec ou encore GlobalSign.

En outre, trois types de clés électroniques sont actuellement proposés : les certificats à validation de domaine (DV), les certificats à validation d’organisation (OV) et les certificats à validation étendue (EV). D’ailleurs, ce sont la validité, les conditions d’émission et l’approche adoptée par les fournisseurs qui déterminent les caractéristiques du support. Finalement, en ce qui concerne le prix, les tarifs peuvent varier d’une entité à une autre. De nos jours, il est même possible de trouver des versions gratuites.

Comment mettre en place un certificat SSL ?

Puisque le certificat SSL est un dispositif de sécurité web, sa mise en place s’effectuera au niveau de l’hébergement d’un site. Techniquement, pour qu’une telle intervention soit réellement réussie, les professionnels préfèrent adopter une procédure. Du choix de la clé à la réalisation du test du niveau de sécurité en passant par l’installation proprement dite et la redirection 301 pour forcer le passage en HTTPS, diverses étapes sont scrupuleusement à suivre pour éviter un éventuel dysfonctionnement.

Conseils pour passer au HTTPS

Sur la forme, le passage vers le HTTPS peut paraître une démarche assez simple. Toutefois, sur le fond, le travail est très technique. C’est cet aspect qui fait que la migration peut très vite devenir complexe quand on ne maîtrise pas encore très bien le domaine. Compatibilité des plugins du CMS, choix de l’abonnement, reconfiguration du Google Search Console, impacts sur les stratégies SEA et SMO, de nombreux points seront en effet à prendre en considération. Il serait nettement préférable de confier la tâche à des experts ou à une agence spécialisée pour les entreprises qui ne disposent pas de profils qualifiés.

Conclusion

Quoi qu’il en soit, les professionnels tiennent à préciser que le certificat SSL est nettement plus avantageux s’il se porte sur les pages inutiles seo indexées. En outre, il est à noter que la mise en place de ce système remet à zéro les compteurs de partages des réseaux sociaux et qu’il faudra donc se préparer à intervenir rapidement dans ce domaine. Pour finir, la migration vers le HTTPS peut éventuellement engendrer des problèmes de « duplicate content ». En cas de doute, une vérification s’imposera systématiquement.