Du contenu plagié je ne dupliquerai point

Contenu plaigé

Plagiat et duplicate content, la définition

Le but de rédiger un article est de montrer ses connaissances sur un sujet. Le plagiat consiste à créditer les mots, les idées ou les phrases de quelqu’un d’autre, ou à ne pas reconnaître une source d’information utilisée dans votre article. Et, lorsque vous documentez les sources que vous utilisez pour rédiger votre texte, vous montrez une compréhension de ce que d’autres ont dit dans le passé, vous donnez de la crédibilité à vos arguments, vous donnez à vos lecteurs un moyen de trouver plus d’informations. Dans le cas contraire, vous faites ce qu’on appelle le contenu plagié.

Les 10 commandements du SEO

L’un des moyens les plus importants d’éviter le duplicate content consiste à inclure une page de référence ou une page d’ouvrages cités à la fin de votre document de recherche. Encore une fois, cette page doit respecter les directives de formatage de document utilisées par votre établissement d’enseignement. Mais, cette information est très spécifique et comprend le ou les auteurs, la date de publication, le titre et la source.

Les risques encourus pour le « plagié »

Le vol de contenu, s’il est négatif pour le plagieur, il peut cependant être bénéfique au site plagié. Ce qui apparaît comme une sanction en déclassant un site peut par ailleurs s’avérer comme preuve d’antériorité du contenu. Le plagiat offre au site copié des liens frais. Ce dernier profitera d’un contenu propre.

De plus, son alimentation rédactionnelle sera de plus en plus mise en avant et lui conférera une bonne légitimité. En effet, le contenu recevra beaucoup de blacklinks même s’ils se dirigeront vers des URL diverses. La page et le contenu seront donc plus populaires, mais ils ne renverront pas seulement les internautes sur votre site.

Les risques encourus par le « plagieur »

Il est toujours bon de savoir qu’un contenu dupliqué peut avoir un impact sur l’indexation. Cela peut directement influencer les pages d’un site Internet. Cette conséquence est due à l’action des moteurs de recherche. Les algorithmes utilisés par les moteurs de recherches ont des filtres. De plus, ils permettent la détection des mêmes contenus. La première conséquence directe de la duplicité d’un contenu est l’incrimination de la page. Enfin, cette dernière chute dans les différents résultats des requêtes. En d’autres termes, le plagiat ne permet pas d’avoir des résultats productifs dans le cadre d’un référencement naturel.

Un autre risque

La seconde conséquence du contenu dupliqué est le fait qu’il dégrade l’image du site. On parle généralement de la baisse de l’image de marque du site Internet ou de l’e-réputation.

En outre, les sites sérieux connaissent la valeur de la crédibilité d’un site. Et, dans le cas du plagiat, les textes sont identiques avec ceux des concurrents. Alors, les internautes ne seront plus motivés pour visiter vos pages.

Ce que dit la loi sur le plagiat

Il y a aussi des conséquences juridiques pour les personnes reconnues coupables d’avoir plagié le contenu d’un autre auteur. En effet, le plagieur qui copie peut être en infraction avec les lois sur le droit d’auteur. Il peut être poursuivi pour violation du droit d’auteur en ce qu’il soumet des données qui ne lui appartiennent pas. Un auteur a le droit de poursuivre un plagiaire devant un tribunal.

Dans le pire des cas, le plagiat peut devenir une infraction pénale et est juridiquement exécutoire. Toutefois, il est plus pertinent dans le secteur du journalisme et de l’édition. En ce qui concerne les lois sur le droit d’auteur en particulier, les rédacteurs doivent veiller à ne pas plagier le travail d’autres auteurs travaillant dans le même domaine, car s’ils le savaient bien, ils pouvaient choisir de les poursuivre devant un tribunal civil.

Ce que dit Google sur le contenu dupliqué

Vous pouvez utiliser le vérificateur de plagiat de Google pour connaître les logiciels authentiques capables de numériser votre texte instantanément. Vous n’aurez plus besoin de prendre un risque et de soumettre le travail avant de le vérifier pour le plagiat. En effet, si vous avez copié du contenu sur votre site, votre impact sera probablement négatif à divers degrés. Une partie de l’algorithme de Google Panda est axée sur les pages fines et sur le rapport entre les contenus de bonne qualité et de qualité médiocre. Alors, Google peut évaluer la qualité ou l’absence de contenu de vos pages. Et, cela peut donc être un problème si votre site est en grande partie fourni de contenu en double qui ne fournit à Google aucun retour positif sur la satisfaction de l’utilisateur.

Conclusion

Google indique qu’il n’y a pas de pénalité pour le contenu en double, mais si ses robots le reconnaissent en votre article un contenu copié. Mais, vous pouvez bien avoir un problème. De plus, Google Panda ne pénalise pas un site pour le contenu en double, mais mesure la qualité du site et du contenu plagié. Enfin, Google Panda en fait un site sur lequel il détermine l’intention de manipuler les algorithmes. Si vous trouvez des preuves de plagiat, vous pouvez contacter Google. Alors, Google vous indiquera le nombre de pages de ce contenu trouvé dans les pages de son index Web.

5 logiciels anti plagiat

La technologie moderne et le développement d’Internet nous ont donné accès à des tonnes d’informations. Et, nous les avons chaque fois que nous le désirons et quel que soit le lieu où nous nous situons. De plus, les idées originales tendent à devenir de plus en plus rares d’où la tendance à des pratiques comme le plagiat. Cependant, des outils de détection de plagiat permettent d’identifier le contenu plagié.

Quelques logiciels utiles

  • Dupli Checker : C’est l’un des outils de détection de plagiat gratuit les plus efficaces sur Internet. Bien que son interface ne soit pas sophistiquée, le travail est bien fait. Il vous est présenté avec une présentation très basique et fonctionnelle qui ne nécessite aucune expérience préalable avec les outils de détection de plagiat.
  • Plagiarisma : Outil de détection de plagiat polyvalent, simple et facile à utiliser, utilisé par les étudiants, les enseignants, les écrivains et divers membres de l’industrie littéraire. Il prend en charge plus de 190 langues. Il permet la vérification du plagiat par URL, en ligne ou par téléchargement de fichier.

En conclusion, à côté de ces logiciels gratuits de reconnaissance du contenu plagié, il y en a également des logiciels payants tels que ArticleChecker, Copyscape, et Plagramme qui sont font un super travail.