Comment faire du guest blogging ?

Guest blogging

Réputé pour son efficacité, le guest blogging fait actuellement partie des pratiques SEO les plus en vogue. À la différence des techniques habituelles, cette approche permet aux référenceurs et webmasters d’agir sur plusieurs fronts en même temps. En effet, le partage d’articles invités est efficace pour augmenter le trafic sur une plateforme, accroître la notoriété de l’entreprise ou de l’enseigne représentée sur la toile, mais aussi améliorer le positionnement du site dans les résultats organiques.

Puisque la réalisation d’un article invité implique d’écrire pour un site extérieur, il est toujours important de respecter certains principes qui font que le guest blogging demeure bénéfique pour tout le monde. Le partenariat doit, en effet, s’inscrire dans une relation gagnant-gagnant. Voici quelques points absolument à prendre en considération pour un échange fructueux sur le long terme.

Définir vos objectifs

Bien que l’article invité puisse servir à promouvoir une plateforme de différentes manières, tout dépendra surtout des objectifs visés et de la situation actuelle du site. Par ailleurs, ce sont ces objectifs qui vont déterminer la façon dont le partenariat va évoluer à l’avenir. Si les professionnels visent à faire connaître leur expertise dans un domaine bien défini ou à bénéficier d’un trafic à court terme sur leur plateforme, les échanges avec les blogs à fort trafic sont à privilégier. Les commentaires et partages des internautes permettront alors aux experts de se faire connaître sur la toile.

Si l’objectif du guest blogging relève uniquement d’une stratégie SEO, c’est l’échange de liens avec les blogs à forte autorité (Domain Authority) qui devrait être priorisé. Les backlinks devraient alors permettre au site ciblé de bénéficier d’un meilleur positionnement sur les SERPs sur le moyen et le long terme.

Trouver des hôtes

Trouver des partenaires dans le cadre d’un partage d’articles invités peut sembler facile avec les millions (voire milliards) de blogs disponibles sur la toile. Cependant, il est important de savoir que le partenariat ne doit être établi qu’avec des plateformes traitant de la même thématique ou de sujets ayant des affinités avec le site concerné. En outre, il est aussi crucial de tenir compte de la qualité des échanges.

Pour dénicher les futurs hôtes, le plus simple sera toujours d’effectuer une recherche en ligne. Il suffit d’une simple requête (article invité+la thématique en question) pour que le moteur affiche une liste de partenaires potentiels. Les recherches sur les réseaux sociaux peuvent également donner de très bons résultats. L’autre technique consiste à analyser les sites des concurrents pour identifier les blogs avec lesquels ils collaborent.

Attention, cette démarche est différente de celle des annuaires SEO. En effet, l’idée ici n’est pas juste de faire un lien vers votre site mais bien de vous apporter, en plus, de la notoriété et de l’expertise.

Étudier les articles du site qui vous accepte

Il est vrai que toutes les informations sur l’article à publier seront déjà résumées dans la demande de partenariat. Toutefois, pour que le contenu proposé corresponde à celui du blog destinataire, il est toujours plus avisé d’étudier les articles qui sont déjà publiés sur la plateforme. Il est à noter que l’hôte a le droit de refuser le texte qu’on lui propose si celui-ci ne lui convient pas.

Afin d’éviter ce genre de situation, une analyse préalable devra être menée. Cela devrait permettre aux professionnels d’identifier l’audience du blog et de connaître ce que les internautes souhaitent trouver quand ils visitent le site. Par ailleurs, cette approche va aussi servir à identifier le type de contenu qui convient le mieux et qui respecte la charte éditoriale du blog hôte. Bien sûr, là encore, tout dépendra également de l’objectif à atteindre.

L’art d’écrire sans parler de soi

Quand on rédige pour un site extérieur, on peut facilement être tenté de parler de soi. Ce qui est assez logique vu que l’article est destiné à promouvoir la plateforme ciblée. Cette démarche n’est pas pour autant recommandée puisque le texte peut très vite être perçu comme un support publicitaire. Pour éviter cela, l’art d’écrire sans parler de soi est de rigueur. Concrètement, l’astuce est de se focaliser sur les besoins des internautes en répondant à certaines interrogations ou en apportant quelques explications sur un concept ou un sujet bien défini. Les articles à orientation éducative et ceux traitant de sujets d’actualité sont à privilégier.

Éviter la publicité

Comme on l’a déjà précisé dans le précédent paragraphe, l’article invité ne doit pas être perçu comme un texte publicitaire. Et même si les professionnels doivent s’aventurer dans ce domaine puisque leurs sites sont spécialisés dans l’e-commerce ou dans la promotion de services payants, l’approche devra être considérée comme étant une simple proposition. Dans tous les cas, les liens ou ancres pointant vers la plateforme cible ne devraient pas avoir une connotation commerciale. Si une telle pratique risquerait de ne pas plaire au partenaire, elle peut également être fortement pénalisée par Google. Dans ce cas, dirigez vous plutôt vers le netlinking.

Optimiser votre texte pour le référencement

Tout article publié sur la toile devrait être optimisé pour le référencement. Cela est d’autant plus vrai que si le texte est destiné à enrichir le blog du partenaire. Le travail des référenceurs et webmasters consistent ici à trouver les bons mots-clés à utiliser dans l’article et à optimiser les zones « chaudes » (titres, méta description, images, paragraphes). En outre, lors de la publication du texte, il faudra également songer à ajouter des tags. En ce qui concerne les liens à insérer dans l’article, les backlinks et les liens servant au maillage interne doivent être placés dans le corps du texte.