Je ne connais pas mon pagerank (ou mon pagerank est mauvais), c’est grave docteur ?

Pagerank

Pour que l’affichage des sites sur les SERPs soit juste et équitable, Google a mis en place différents logarithmes et outils d’évaluation. Le pagerank en fait partie. Et, l’objectif est de mesurer la pertinence des plateformes et celle de leur contenu afin de mieux répondre aux besoins des internautes. Mais aussi, s’adapter à leurs comportements. Du coup, les sites qui répondent aux critères bénéficient alors d’un meilleur positionnement.

Un indice de pertinence pour Google

Le pagerank fait partie de ces supports et indices permettant de déterminer le «poids» d’une plateforme ou d’une page web sur la toile. D’ailleurs, il est l’un des plus anciens leviers connus dans le domaine du référencement. En outre, il est tellement ancien que certains experts ont pensé qu’il était désuet. Mais, ils ont fait l’erreur de l’enterrer beaucoup trop tôt. De plus, il faut savoir que dans un contexte où les liens sont des facteurs SEO prépondérants. En outre, comme celui dans lequel on vit actuellement, le pagerank demeure un indicateur important.

Définition du Pagerank

Tirant son nom de celui de l’un des deux cofondateurs de Google, Larry Page, le PageRank (PR) est, d’une certaine manière, au cœur de l’algorithme de Google depuis la création du moteur de recherche. Concrètement, il s’agit d’un critère de pertinence qui traite de la quantité et la qualité des liens qui pointent vers une page web. De plus, il a longtemps été confondu avec le TBPR (Toolbar PageRank) qui n’est autre qu’un indicateur très approximatif.

Le principe du Pagerank

Le principe du PR consiste à évaluer l’importance des sites en se basant sur les liens entre les pages qu’ils soient internes ou externes. Et, sur la toile, il se traduit par un score ou une note attribuée à chaque emplacement. Toutefois, selon les experts, cela permet d’évaluer l’intérêt que les internautes portent aux plateformes et à leur contenu et, ainsi, de les classer convenablement. Du coup, avec cette démarche, on considère qu’une page est pertinente si des visiteurs y sont venus de nombreuses fois via d’autres pages (liens pointant). Enfin, plus les PR de ces dernières sont élevés, meilleur sera celui de la page ciblée.

À quoi sert le Pagerank ?

Le PR peut être assimilé à un indice de popularité. En effet, le fait qu’une page bénéficie de nombreux liens entrants signifie pratiquement qu’elle est intéressante et qu’elle mérite un bon positionnement. D’ailleurs, c’est de cette logique que le Pagerank tire toute son importance. Cependant, le principal enjeu avec cette indication sera toujours de jongler entre deux caractéristiques : la qualité et la quantité. Mais au final, Google a bien sûr décidé de privilégier la première, mais cela ne signifie pas pour autant que la seconde n’est pas importante.

Comment connaître le Pagerank de mon site ?

Si, auparavant, il suffisait de consulter la rubrique ToolBar PageRank dans la barre d’outils de Google pour visualiser le PR d’une page, cette fonctionnalité n’est plus disponible actuellement. Mais, cela ne veut pas dire que le Pagerank n’est plus un critère de référencement pertinent puisqu’il demeure bel et bien opérationnel. De plus, ce nos jours, pour visualiser le PR, les référenceurs et webmasters utilisent des « PageRank checkers ». Donc, il s’agit d’outils permettant de connaître la note attribuée à une page. Enfin, les supports peuvent directement être accessibles en ligne ou proposés sous forme d’extensions.

Comment améliorer mon Pagerank ?

Puisque le principe du PR est basé sur les liens, toutes les techniques visant à améliorer le score d’une page devraient exploiter ces derniers. Pour les liens internes, l’astuce est de travailler la structure du site et le volet « maillage interne ». Le travail sera bien plus complexe avec les liens externes. Bien sûr, l’idéal serait que la page bénéficie de liens « spontanés », car les internautes ont jugé qu’elle mérite d’être visitée parce que son contenu est pertinent et intéressant. Mais puisque ce genre d’évènement est assez rare, les professionnels vont être amenés à faire des backlinks ou netlinking afin de multiplier le nombre de liens entrants.

La technique pour un meilleur pagerank

Pour ce faire, la première étape consiste à inscrire la plateforme sur les annuaires spécifiques et généralistes. Ensuite, il faudra également faire des échanges de liens avec les plateformes qui traitent du même sujet (ou d’un sujet proche) que la page en question. Actuellement, c’est le guest blogging ou partage d’articles invités qui est la méthode la plus en vogue. Elle permet aux experts de bien choisir leurs partenaires SEO. Il est à noter qu’un lien pointant vers ou provenant d’un emplacement mal noté peut nuire au positionnement d’un site.

Enfin, faire parler d’une page sur les forums est aussi une approche assez intéressante. Cependant, cette méthode peut très vite être problématique si les avis des membres du forum sont négatifs. Elle ne sera donc réellement avantageuse que si les professionnels sont vraiment sûrs de la notoriété de leur plateforme.

En quoi est-ce utile pour mon référencement ?

Le calcul du PR prend en compte différents aspects d’un site. En effet, outre le nombre et la qualité des liens entrants et sortants, d’autres critères tels que le nom de domaine, l’ancienneté de la page web, la qualité du contenu ou encore le volume de trafic peuvent être pris en considération. Si le PageRank est élevé cela signifie que ces autres points ont été bien travaillés dans le cadre de la stratégie de référencement de la plateforme. Par ailleurs, il faut aussi savoir qu’un PR élevé incitera les robots des moteurs de recherche à venir régulièrement visiter la page et donc à tenir compte des mises à jour effectuées.

Notion de Pagerank sculpting

En conclusion, le Pagerank sculpting est une technique qui consiste à sculpter le Pagerank d’un site internet pour que les moteurs puissent lui attribuer un score élevé. En fait, cette approche vise à privilégier les pages les plus importantes de la plateforme. Et ce, afin de canaliser le Link juice (jus Web). Finalement, l’idée est donc d’organiser les éléments de manière à créer un ensemble hiérarchique. Pour ce faire, des techniques telles que le Pagerank modeling, le siloing et le cocon sémantique sont appliquées. Pour finir, c’est au référenceur ou webmaster de déterminer laquelle de ces pratiques conviendra le mieux pour booster le PR de la plateforme en question.