J’ai subi un vol de contenu, c’est grave docteur ?

Vol de contenu

Le vol de contenu est une pratique qui prend de plus en plus d’ampleur dans le monde du web or cela représente un grand danger. Considéré comme un véritable obstacle au référencement naturel d’un site web, le vol de contenu consiste à la reprise d’un contenu par un autre site sans autorisation préalable de l’auteur principal. Puisque, Google priorise un contenu de qualité, c’est pour cette raison que beaucoup de personnes sans scrupules préfèrent faire des copier-coller à partir d’autres sites pertinents. Il est donc judicieux de préciser que le duplicate content ou contenu dupliqué expose celui qui le fait à des sanctions.

Et, le fait que votre contenu a été volé entraîne généralement la perte des pages d’index de Google. C’est pour cette raison vous devez prendre des mesures appropriées pour éviter que d’autres dupliquent votre contenu. Mais, le contenu peut être volé pour plusieurs raisons. Par exemple, lorsque vous avez écrit un article de qualité et original sur votre page, cela peut amener d’autres sites du même thème à vouloir le reprendre. Mais, le code de la propriété intellectuelle concerne également les écrits du web. Et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’un webmaster qui utilise votre contenu est tenu de citer la source pour éviter le plagiat.

Comment le vol de contenu peut impacter mon propre référencement ?

Le contenu dupliqué présente plusieurs conséquences sur le référencement du site. En effet, Google indexe des milliers d’articles grâce à ses algorithmes. Et, ce moteur de recherche effectue un filtre qui lui permet d’afficher une seule fois le contenu original lors de la recherche par un internaute. Bien que ce filtre automatique ne soit pas toujours parfait, il n’en demeure pas moins qu’il tient compte de certains paramètres (le nombre de liens qui convergent vers le texte original, la date d’indexation ou la valeur de la page) pour indexer un contenu copié plutôt que de l’original.

Étant donné que le tri par Google se fait à l’aide d’une machine et non pas par un humain, il n’est pas évident de privilégier automatiquement la page originale au détriment de celle qui a copié le contenu (c’est la notion de vol de contenu). De fait, le moteur de recherche donne une place de choix à la qualité. Il indexe en premier le site qu’il juge pertinent. Cela n’est pas toujours certain que ce soit le site dont le contenu a été volé qui sera premier dans les résultats. Alors, le voleur de contenu peut donc récupérer votre place si son site obéit à certains critères comme l’ancienneté, le nombre de liens vers le site et bien d’autres.

Que risque le voleur ?

Le vol de contenu est une pratique sanctionnée par la loi. D’après l’article L.122-4 du code de la Propriété Intellectuelle, il est strictement interdit de reproduire un article, un son, une image sans l’aval de son auteur. Lorsqu’une personne a dupliqué votre contenu, cela expose le voleur à des sanctions juridiques mais aussi à des pénalités au niveau du SEO. Outre les pénalités juridiques, cela peut avoir un impact négatif sur le référencement.

De plus, lorsque Google repère un contenu dupliqué. Le site peut alors subir un mauvais référencement et perdre son positionnement. Mais aussi subir une désindexation du site web en question. Si un site est désigné comme voleur de contenu ou attribué d’un taux de plagiat important, tout le domaine pourra être pénalisé. En outre, cela peut gravement nuire à la crédibilité et à l’image de son site internet. Les internautes sont à la recherche d’un contenu original. Et, cela peut entraîner la perte de votre notoriété sur le web.

Comment vérifier si mon contenu a été volé ?

Identifier le vol de contenu n’est pas une tâche facile. Il existe néanmoins des outils qui peuvent vous aider à vérifier si votre article a été plagié. Vous pouvez utiliser des logiciels comme Siteliner, Webconfs ou Positeo. Toutefois, Google Search Console peut également vous permettre de reconnaître un contenu dupliqué. Le principe consiste à analyser les différentes pages du site afin d’indiquer le taux de contenu plagié. Ces outils sont très pratiques. En effet, ils permettent de reconnaître les copies que génèrent les voleurs. Mais aussi d’identifier les pages qui ne sont pas indexées. Une autre méthode simple est d’effectuer une recherche sur une phrase ou un paragraphe de son contenu sur Google. Une liste de résultats s’affiche et cela vous permettra éventuellement de détecter la reproduction complète ou partielle de votre article. Vous pouvez également utiliser un site comme Copyscape pour repérer le vol de contenu.

Comment me protéger contre le vol de contenu ?

Que vous ayez déjà été victime du vol de contenu ou pas, il est judicieux de prendre des mesures conséquentes pour éviter ce phénomène. La reproduction d’un texte est un délit sanctionné par la loi. Toutefois, l’auteur principal d’un article peut être cité. En règle générale, vous pouvez autoriser une personne à reprendre uniquement quelques extraits de vos textes et ce dernier doit impérativement faire des liens vers votre article afin de permettre aux lecteurs d’avoir accès à la globalité du contenu. Vous devez prendre la peine de préciser sous une rubrique particulière de votre site web si vous autorisez ou non la reproduction de certaines parties de vos articles. Cela permet de prévenir les éventuels voleurs de votre contenu. Vous devez informer le public, les visiteurs ou internautes sous la rubrique de « conditions générales d’utilisation » de votre site que vos articles sont protégés. C’est une mesure préventive qui vous épargne des personnes malveillantes qui dupliquent les écrits.

Derniers conseils pour se protéger

La protection des droits d’auteur est capitale pour un site. D’où la nécessité de prendre les différentes mesures qui s’imposent pour éviter que son contenu soit plagié. Il convient néanmoins de rappeler que le fait d’être repris n’est pas nécessairement une mauvaise chose en soi. En effet, tous les auteurs qui reprennent certaines parties de vos articles ne sont pas toujours des voleurs. Par exemple, lorsqu’un autre auteur vous cite, cela peut être flatteur. Il suffit de préciser les conditions de reprise du contenu pour que nul n’en ignore. Mais, lorsque vous vous rendez compte qu’un voleur a dupliqué votre contenu , vous devez contacter immédiatement le plagiaire. Et ce, pour qu’il supprime ou retire le contenu de ses pages. Et, cela peut s’accompagner des captures d’écran. Mais, l’auteur principal du contenu peut également interpeller Google en signalant un vol de contenu ou avertir l’hébergeur pour qu’il supprime le site. Enfin, si le pilleur ne réagit pas à votre demande, vous pouvez prendre des mesures plus fortes en faisant constater l’acte par un huissier de justice et déposer une plainte.